Géobiologie

Vidéo – Posez vous la question ?

 

=> Carte de France des Géobiologues – fédération Française de Géobiologie => Les Géobiologues de la Fédération Française de Géobiologie s’engagent à respecter cette charte
Carte de France des Géobiologues - fédération Française de Géobiologie charte-engagement-FFG
   

Enquêtes Extraordinaires sur les énergies qui traversent nos maisons

enquetes-extraordinairesStéphane Allix présente l’émission Enquêtes Extraordinaires sur les énergies qui traversent nos maisons
Dans certaines maisons on se sent bien et dans d’autres maisons on se sent moins bien. Mais aussi sur le lieu de travail, dans les fermes, les restaurants.

Michel et Eric

Ils ont besoin de trouver une source d’eau pour leur maison et ils font appel à un sourcier. Et pour trouver de l’eau il a un pendule qu’il fait bouger de droite à gauche ou de gauche à droite pour voir ou se trouve le point d’eau. après avoir dessiné un carré il prend deux bâtons qu’il a scotchés ensemble a l’extrémité et cela forme un V dès que le V redescend vers la terre s’est à cet endroit précis qu’il doit forer. Par contre s’il y a pas d’eau à cet endroit le sourcier ne fait rien payer à la famille si non cela coute 6000€ pour juste le forage. Le sourcier s’appelle Henri et il travaille avec son fil. Son fils a trouvé la même source que son père. Et l’eau se trouve pile poil à l’endroit qu’ils ont prédit.

Bernard essaye de trouver de l’eau grâce à un plan de la maison de Michel et Eric mais il ne connait pas la maison et trouve le même endroit que ce que Henri a trouvé sur le terrain. C’est complètement inexplicable.

    Benoit et sa famille

Tout va bien niveau santé mais moral et tout ça rien ne va. Il y avait toujours une tension et il mal être. Ils ont fait appel a la géobiologie. Dominique est géobiologue il utilise un diagramme et il se réfère au docteur Hartmann . Il enfonce des barres de cuivre dans le sol pour changer le sens de tension du sol. Dans les endroits où il ne peut pas planter de barre de cuivre dans le sol il plante des barres de cuivre au plafond relier ensemble. Après le passage de Dominique ils sont super content et tout se passe bien niveau professionnel et moral.

    Françoise

Elle est architecte et donc elle est censé être réaliste mais elle aussi est sourcière. Elle a aidé une femme qui avait des palpitations à certains endroits chez elle. Et Françoise à trouver des cours d’eau sous la maison et c’est très mauvais à ce qu’il paraît. Elle regarde aussi tout ce qui est onde basse et haute fréquence ce qui est produit par tous les appareils électriques.

    Marie-pierre

Marie-pierre à New York fait du feng shui dans des entreprises qui réussissent pas. Elle parle d’énergie positive et négative grâce à des voitures qui rentre dans le parking en sous-sol et par les fenêtres de l’immeuble. L’immeuble ne se loue pas. Elle crée une carte énergétique du lieu et lumino-logique. Depuis le passage de cette femme les locaux se louent très bien et le travail n’est que mieux. Elle aide aussi les médecins ou même des cabinets infirmiers.

    Pascal et Fabien

Ils sont agriculteurs à la pointe de la technologie. Ils ont fait appel à Philippe qui regarde et inspecte les vaches. Il est vétérinaire et fait donc un bilan santé. Après il regarde niveau ordre électrique mais tout fonctionne donc rien n’est prouvé par tout ce qui pourrait être rationnel donc il commence à faire ses trucs d’énergies, des tests pas du tout rationnels. D’après Philippe c’est à cause d’un relai WI-FI que tout se passe. Il pose une pyramide (Objet informé) et un tube de cuivre et tout se remet comme avant.

Un Grand merci à Mr Allix de contribuer à mieux faire connaitre la géobiologie qui peut aider à transformer et améliorer la vie des personnes, des animaux , des plantes.

Enquêtes Extraordinaires plonge au cœur des phénomènes inexpliqués les plus incroyables avec un traitement journalistique sérieux et respectueux des témoins qui vivent ces événements parfois dans la douleur, mais aussi, souvent sous le regard amusé de leurs interlocuteurs.
Chaque film documentaire explore un thème (les guérisseurs, le 6e sens, les frontières de la vie), recueille des témoignages et rencontre des scientifiques qui étudient ces phénomènes de manière approfondie. Une collection présentée par Stéphane Allix, ancien reporter de guerre et fondateur de l’INREES (Institut de Recherche sur les Expériences Extraordinaires) dont l’expertise est reconnue et appréciée des scientifiques. Les témoins qu’il a rencontrés ont tous accepté, sur son nom, de participer à cette collection.

-> Une suite d’articles sur le site de l’INRESS qui peuvent vous intéresser

Les veines d’eau – les failles – les réseaux télluriques

Les rayonnements telluriques
Du sein de la terre se dégage du noyau central une énergie électromagnétique résultant de la différence de vitesse de rotation entre le noyau central formant le magma et l’écorce terrestre.
Ce phénomène engendre une formation de courants telluriques d’origine électrique, ces courants telluriques se déplacent à travers les diverses couches géologiques selon les voies de moindre résistance électrique, empruntant les chemins les plus conducteurs des couches en présence.
À faible profondeur, ces courants telluriques influent localement le champ magnétique terrestre externe et semblent non négligeables dans le maintien ou le développement des processus biologiques. Bien que leur intensité soit faible, ces courants empruntent parfois les voies d’eau, les filons métallifères ou profitent des accidents géologiques, tels les failles, des poches d’air (cavernes, galeries, grottes …) pour se cumuler à leur rayonnement et s’échapper du sol. Dans ces circonstances, ils peuvent perturber l’équilibre des lieux qu’ils traversent.

Les veines d’eau souterraines
Les courants d’eau souterrains, provoquent en circulant à travers les sables, graviers et autres failles terrestres, un courant électrique créé par la dissymétrie des charges positives et négatives des molécules d’eau.
Même s’ils se déplacent à des vitesses très faibles, ces courants d’eau suffisent pour provoquer des courants électriques mesurables, de l’ordre du millivolt.

La mesure des différents potentiels électriques de l’air et du sol, permet d’observer des bandes particulièrement actives à la verticale des rives des cours d’eau souterrains et à l’extérieur de celles-ci.
Nombreux sont les troubles observés dans les habitations construites sur des cours d’eau souterrains. Toutefois, tous les cours d’eau souterrains ne sont pas systématiquement pathogènes.
L’eau peut également drainer des traces de radioactivité et en charger n’importe quel corps: pierre, argile, marne… qui deviennent émetteur à leur tour.
Les veines d’eau souterraines sont sujettes à fluctuation, en fonction des mouvements de terrain qui se produisent occasionnellement et, bien sûr, des intempéries

Les failles
Une faille géologique provient de la séparation ou rupture d’une masse rocheuse. Si ces deux masses se déplacent l’une par rapport à l’autre, il apparaît une faille. Les failles créent des zones où le champ de rayonnement naturel est perturbé à la surface du sol.
Sans être réellement une faille, une brutale rupture géologique dans la composition superficielle ou profonde du sol, mettant en contact des matériaux de nature différente (argile et sable, par exemple), suffit pour provoquer un rayonnement capable de perturber une personne à un emplacement fixe.
En comparaison, l’influence à la surface du sol des failles géologiques est beaucoup plus intense et concentrée que l’influence des cours d’eau souterrains. Ces derniers peuvent se faire sentir à plus de 50 mètres de part et d’autre de la veine d’eau, en fonction du débit et de la profondeur. Par contre, l’influence des failles est très localisée.
Cela signifie qu’une habitation située sur un cours d’eau souterrain se trouve souvent polluée globalement par des émanations produites par le courant, alors que sur une faille, l’influence peut n’affecter qu’une seule pièce.
En matière d’harmonisation des lieux, les failles présentent l’avantage d’être stables par rapport aux veines d’eau souterraines. Mais elles peuvent se produire subitement à la suite de tremblements de terre.

Le réseau Hartmann ou global
Dans les années 1950, un pionnier des recherches en géobiologie, le docteur HARTMANN (allemand) découvrit, à la surface du sol, la présence d’un vaste réseau de rayons électromagnétiques sorte d’immense toile d’araignée.
Ce vaste réseau électromagnétique est semblable à un immense filet d’un quadrillage de dimensions apparemment fixes. Réparti sur la terre, on le retrouve en hauteur dans toute la biosphère. Les bandes verticales de ce quadrillage partant de la terre sont constituées de lignes de 21 cm de largeur qui suivent les directions géomagnétiques du globe: ces bandes s’orientent dans leur ensemble selon les pôles géomagnétiques.
Ce réseau quadrillé passe partout et se détecte sur terrain nu, en plaine, en montagne, sur les plans d’eau ainsi qu’à l’extérieur et à l’intérieur des habitations. Il se rencontre verticalement aux mêmes endroits à différents étages.
Ce réseau se manifeste sous forme de différence de potentiel électrique à la surface de la terre, Ces rayonnements modifient d’une part, le champ résultant des influences cosmo-telluriques et, d’autre part, la radioactivité naturelle du sol
On retrouve ces murs invisibles en moyenne tous les deux mètres dans le sens Nord-Sud et tous les deux mètres cinquante dans le sens Est-Ouest. A l’intérieur de ces lignes se trouve une zone dite neutre.
On constate, dans le cadre de cette résille tellurique, que le champ magnétique, à l’intérieur de la zone neutre, se différencie sensiblement de celui situé sur les lignes du réseau et, plus encore, à la verticale de leurs croisements (ou nœuds). Les nœuds de cette résille sont perturbants pour les organismes qui y sont soumis de façon prolongée. Les troubles, les maladies chroniques et aiguës se développent principalement à l’emplacement des lits et postes fixes, si la période d’exposition moyenne des individus est supérieure à quelques années.
En dehors des nœuds, sur le passage d’un « rayon », s’observent des troubles plus inoffensifs, allant d’une sensation de gêne, d’irritation, jusqu’à des perturbations plus fonctionnelles.

Les « points cancer ».
Les perturbations géologiques telles que les veines d’eau souterraines, les failles, les crevasses, les veines minérales, les filons métallifères et les remontées de gaz naturel, se révèlent encore plus pathogènes lorsqu’elles se superposent au quadrillage « H » par effet cumulatif, créant ainsi un « nœud géopathogène » ou « point cancer ».

Autres réseaux.
Il existe d’autres réseaux telluriques, Curry, Peyré….tous ces réseaux ont un maillage différent et ont une incidence sur la vie dans la zone où ces bandes sortent de terre, certains réseaux sont même très bénéfiques pour la santé.
Le rôle du géobiologue est justement de repérer ces réseaux et de conseiller judicieusement les gens qui font appel à lui avant de construire une maison ou pour harmoniser un lieu de vie.

<- Retour à la page générale pour un autre conseil