Plaques vitro-céramiques ou à induction

Les ondes électromagnétiques (basses fréquences)

Les plaques de cuisson: Classement de la  moins dangereuse à la plus dangereuse en matière d’émission d’ondes électromagnétiques), aucune n’est sans risque pour la santé, il faut utiliser les systèmes avec précaution , en lisant les notices d’utilisations.

Dans tous les cas, TRÈS IMPORTANT Le récipient doit être adapté au foyer en taille pour ne pas chauffer l’air ambiant. (C’est encore plus vrai pour le mode électrique)

Gaz ou électricité ?

  • 1) Un foyer au gaz doit être utilisé dans une cuisine ventilée (aération basse et haute non bouchées) : si vous n’êtes pas raccordé au gaz de ville, il y a la corvée des bouteilles, avec un jeu de 2 bouteilles (impossible de tomber en panne, sauf inattention), de plus le system de clipsage est performant.
  • Il préférable de choisir une bonne gazinière (plaques de cuisson au gaz) et changer régulièrement les tuyaux pour éviter les fuites de gaz.
  • AUCUNE EMISSION d’ondes électromagnétiques (basses fréquences)

Dans l’électrique il y a trois grandes technologies, le radiant, l’halogène, l’induction.

La plaque de cuisson VITROCERAMIQUE, on différencie 2 types de technologie pour les plaques de cuisson vitrocéramique :

  • 2) Un foyer radiant est une combinaison de résistances qui chauffent une plaque de cuisson par rayonnement ou par conduction :

20 % de la chaleur est produite par rayonnement ;

80 % par conduction.

Le radiant est parfait pour un mijotage, il possède une certaine inertie avec une montée en température lente.

  • 3) Un foyer halogène fonctionne avec des lampes à filament de tungstène fixées dans un réflecteur, un peu comme pour une lampe.

Le réflecteur concentre l’énergie dégagée par la lampe et la renvoie vers le haut en diffusant une lumière infrarouge, afin de chauffer la plaque de cuisson halogène.

Les lampes s’éteignent lorsque la chaleur maximale voulue est obtenue et se relancent lorsque la chaleur redescend.

L’halogène est fait pour une cuisson vive, la cuisson n’est pas linéaire.

Il est maintenant possible de mixer les foyer prendre 2 radiants et 2 halogènes.

TRÈS PEU D’ÉMISSIONS d’ondes électromagnétiques (basses fréquences)

  • 4) Un foyer à Induction, les casseroles sont chauffées directement par un champ magnétique. Pas de perte à chauffer autre chose, donc économie d’énergie et rapidité de chauffe au moins équivalente au gaz. La plaque autour de la casserole reste froide donc les éclaboussures ne brûlent pas, elles partent avec un simple coup d’éponge sans être obligé de frotter et racler comme un forçat !

Au niveau sécurité il y a aussi un autre avantage, la plaque ne chauffe que s’il y a un récipient. Aucun risque d’oubli pour les étourdis !

Il existe cependant deux inconvénients : l’induction ne fonctionne qu’avec des casseroles en acier ou fonte. Pour savoir si vos ustensiles sont compatibles induction : un aimant doit coller sur le fond. Si ça ne colle pas c’est l’occasion de faire cadeau de quelques ustensiles à votre entourage et de vous faire cadeau de belles casseroles !!!

Le deuxième inconvénient c’est le prix qui a pourtant bien baissé depuis une dizaine d’année, mais cela reste plus cher que les autres technologies.

Autre élément à prendre en compte : pas vraiment conseillé pour les porteurs de pacemaker et les électro-sensibles avec la génération des ondes électromagnétiques.

ÉMISSIONS d’ondes électromagnétiques (basses fréquences)

RETOUR à la page générale pour un autre conseil de la FFG – Fédération française de Géobiologie

21 réponses sur “Plaques vitro-céramiques ou à induction”

  1. Bonjour
    vous indiquez que les 2 plaques (indu et vitro) sont déconseillées aux porteurs de stimulateurs cardiaques. Après plusieurs recherches, il s’avère que la vitroceramique ne leur pose pas de problème. Seulement l’induction.
    Bonne journée
    Kim

  2. Bonjour
    Les plaques vitrocéramique sont équivalentes en santé que les plaques électriques ?
    Le problème de la cuisson au gaz c’est le monoxyde de carbone,
    Et ce n’est pas toujours évident d’aérer pendant la cuusson (hiver, …).
    Merci.
    vk

    1. Bonjour WK
      il y a formation de monoxyde de carbone, lorsque l’apport d’oxygène est insuffisant alors la combustion est incomplète, cela se produit surtout avec des appareils de chauffage au charbon, bois, gaz.
      Une ventilation naturelle haute et basse ou une ventilation mécanique (VMC) dans la cuisine suffisent pour une plaque de cuisson au gaz.Il n’y a pas nécessité d’ouvrir la fenêtre. Il n’y a pas de risques. maintenant si les ventilations naturelles ou mécaniques sont bouchées ou inexistantes, c’est que le lieu n’est pas aux normes. C’est un autre problème qu’il faut régler impérativement.
      Cdlt
      JB

      1. Bonjour JB
        merci pour votre réponse. J’avais lu qu’il fallait toujours cuisiner fenêtre ouverte.

        Et concernant ceci : Les plaques vitrocéramique sont équivalentes en santé que les plaques électriques ? Si non, quelles sont les différences ?
        merci.

        Belle journée à vous

        Vic

    1. Pour savoir il faut mesurer avec un appareil de détecteur de champ – le seul système de cuisson qui ne pose pas de problème est celui au gaz

      1. Bonjour Patricia, avez vous trouvé une réponse pour les plaques électriques « traditionnelles »? Est ce mieux que la vitrocéramique? Et JB, est ce que la vitrocéramique est déjà une bonne solution vs induction pour quelqu’un qui serait réticent à passer au gaz pour des raisons pratiques?
        Merci à vous

        1. Les inducteurs placés sous la surface vitrocéramique créent un champ magnétique qui fournit l’énergie thermique dans l’ustensile de cuisine.
          Si le récipient est plus petit que la plaque une partie des rayonnements risque de ne pas être absorbée et vont se propager dans l’environnement, jusqu’à 1m/1,50 m.

          Une attention particulière est à porter aux femmes enceintes, car leur ventre se situe au niveau des plaques à induction et donc le fœtus est particulièrement exposé aux champs électromagnétiques.

          Le mieux c’est le gaz: il font maintenant des petites bouteilles faciles à clipser
          JB

          1. Bonjour,
            Est-ce que la différence de champ électromagnétique reçu par le cuisinier a été mesurée entre les plaques à induction et les plaques vitrocéramiques à foyer radiant, hi-light ou halogène? Quelles sont les moins nocives?
            Qu’en est-il des aliments soumis à ces champs pendant la cuisson?
            J’ai lu dans un article que le champ électromagnétique des plaques à induction pouvait déstructurer l’aliment de la même façon que dans un four micro-ondes… qu’en pensez-vous? Est-ce que les plaques vitrocéramiques à foyer radiant, hi-light et halogène font autant de dégâts? Ces informations m’intéressent beaucoup car selon la nocivité « acceptable », il se peut que j’achète des plaques vitrocéramiques à foyer radiants ou hi-light. Merci beaucoup de me donner votre avis!

          2. Bonjour
            Voila ce qu’il est possible de dire sur le sujet sans être en dehors de la plaque
            Plaques à induction « à éviter »
            Plaques vitrocéramiques à foyer halogène « à éviter »
            plaques vitrocéramiques à foyer radiant dit « High-Light » sont « Acceptable » si vous n’êtes pas électrosensible
            La « High-Light » permet à la fois une cuisson vive et une cuisson mijotée.
            Plaques au gaz « A conseiller »
            JB

          3. En complément de mon commentaire: c’est pour remplacer mes plaques à induction que je m’intéresse aux plaques vitrocéramiques à foyer radiant ou hi-light, pour aller vers moins de nocivité. Je ne compte pas retourner vers une cuisson au gaz, ni aux plaques électriques simples, donc j’essaie de voir si il y a un vrai mieux à aller de l’induction vers les foyer radiants ou si ça n’en vaut pas la peine, je garde les plaques à induction et en limite l’utilisation en privilégiant d’autres modes de cuisson…Merci

  3. Bonjour,
    En attendant de changer ma cuisinière électrique avec plaques à induction, puis-je m’en protéger si je mets le fusible sur OFF chaque fois que je ne m’en sers pas ?
    Je vous remercie de votre réponse et de vos précieuses informations.
    Bien à vous,
    Sophie

    1. Il vous reste la solution des bouteilles de gaz l’astuce est d’en avoir deux pour ne pas tomber en panne (dés qu’une bouteille est vide vous la remplacez) – avec éventuellement Trois plaques Gaz et une plaque électrique traditionnelle.
      C’est la solution que j’utilise
      FFG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.