Interrupteur automatiques de champ (IAC)

Les ondes électromagnétiques (basses fréquences)

Ce dispositif s’installe sur le tableau électrique.

Son fonctionnement : lorsqu’il n’y a pas de consommation de courant sur le circuit auquel il est relié, le courant alternatif 220 V est remplacé par un courant continu très faible de quelques volts. Il n’y a donc plus de champ électrique alternatif associé à ce circuit. Si vous ré allumez un consommateur de courant, le circuit est automatiquement réamorcé en 220 V. Attention, la présence d’un simple petit transfo/chargeur sur une prise empêche l’IAC de se mettre en veille.

Un témoin à mettre sur une prise est allumé si vous êtes en 220 V et s’éteint automatiquement quand la consommation de courant est nulle.

C’est une protection recommandée pour le circuit chambre, sans oublier d’y relier les circuits passant dans les cloisons à proximité du lit (alimentant d’autres pièces).

Ou le trouver Sanbiose (69) ou En ligne recherche google

RETOUR à la page générale pour un autre conseil de la FFG – Fédération française de Géobiologie

La prise de terre

Les ondes électromagnétiques (basses fréquences)

Elle assure une fonction de sécurité par rapport aux risques d’électrocution en cas de défaut d’isolement et permet aussi de neutraliser les champs électriques que peuvent rayonner dans le bâtiment.

Selon la norme (NF C15-100), la résistance de la prise de terre doit être au plus égale à 100 ohms. Ces normes sont établies pour assurer la sécurité par rapport aux risques d’électrocution. Mais pour neutraliser les champs électriques et les tensions parasites une résistance de 50 ohms peut être considérée comme la limite maximale acceptable.

Le choix de l’emplacement du ou des piquets de terre doit se faire avec soin, en fonction du type de sol, des perturbations électriques ambiantes et de l’orientation cardinale.

  • Ne mettez pas le piquet de terre à n’importe quel endroit

  • Pensez à mettre les armatures du béton à la terre

Votre géobiologue pourra vous conseiller utilement

RETOUR à la page générale pour un autre conseil de la FFG – Fédération française de Géobiologie